Retour

Maison à Nantes


Situé sur une trame urbaine resserrée au cœur de Nantes, ce projet développe une réponse architecturale qui s’articule autour d’un travail sur la pénétration de la lumière, sur l’imbrication de volumes et sur l’impact de la couleur dans la ville. C’est le résultat d’une insertion réussie dans un site végétal exceptionnel, et d’une approche bioclimatique au travers de plusieurs techniques environnementales.

Compte tenu de la disposition de cette maison, coincée entre deux autres, de sa profondeur, et du panoramique exceptionnel donnant sur le jardin, le parti pris a été d’ouvrir largement les espaces sur l’extérieur au travers de grandes baies vitrées. Alors que côté rue les ouvertures sont disposées de manière à voir sans être vu. Le bâtiment est traversé verticalement par un puit de lumière occupé par la cage d’escalier. Au dernier niveau une terrasse côté rue permet de voir le centre de la ville. Une terrasse côté jardin offre une vue imprenable sur les parcelles arborées voisines.

L’approche environnementale est caractérisée par une isolation intérieure renforcée (la maison n’a que 8 KW de déperditions), la toiture du rez de chaussée est végétalisée pour un meilleur confort thermique et une rétention des eaux pluviales, qui sont récupérées dans un puits souterrain pour l’arrosage et le lavage des véhicules, les menuiseries extérieures sont mixtes en bois et aluminium pour éviter les ponts thermiques, les vitrages ont des normes thermiques supérieures à la réglementation RT 2005. Elle est chauffée par une pompe à chaleur avec circulation en planchers chauffants, l’eau chaude est solaire et couvre 80% des besoins annuels, la ventilation est à double flux. Les cloisons et les portes intérieures sont acoustiques avec 45 dBa d’affaiblissement.