Retour

APPARTEMENT CYLE

L’objet de ce projet a été de valoriser « l’architecture ordinaire » du 18ème siècle. Les deux strates que forment le plafond et le sol ont été mis à jour : en partie haute se déploie une série de poutres à mouchettes en chêne et la volige en pitchpin, en partie basse, la tomette d’origine a été restaurée et dévoile la couleur chaleureuse de la terre cuite irisée de quartz et usée par ses 260 années de vie passée. L’espace interstitiel se déploie comme une architecture autonome et conçue en rapport avec les matériaux existants. La marquise de la hotte en verre turquoise, la fenêtre de la cuisine, les placards en quart de cercle, les trumeaux de cheminées et les autres éléments architectoniques remarquables des différentes époques ont été valorisés avec respect, créant ainsi un dialogue entre le passé et le présent qui s’opère dans ce lieu.

Cabanes suspendues, bureaux, bibliothèques, bar, étagères, salle de bain parée de mosaïques dont les bleus renvoient à l’outremer de la façade des « Rigolettes Nantaises » d’Isidore Odorico, entretiennent une relation intime et complémentaire avec l’architecture existante. L’espace créé, ludique et coloré répond aux besoins d’un quotidien au mode de vie original et ondule dans un perpétuel mouvement d’évolution. Cet appartement est un atelier de recherches, d’expérimentations et de trouvailles que je façonne de mes mains, où couleurs, lignes, graphismes et matières s’accordent dans un espace cohérent et fluide, chaque jour arrosé par la lumière de la place du Pilori.